L’inceste

Le tabou lié à l’inceste est toujours prégnant en Belgique et invisibilise un phénomène pourtant loin d’être marginal. Si interdit il y a, il n’est pas à chercher du côté de la pratique, mais du côté de la parole : Le silence est toujours de mise quel qu’en soit le coût pour les victimes et les familles. Les mesures législatives, quant à elles, ne sont pas suffisamment efficaces pour proposer une juste criminalisation des auteur·e·s.

La compagnie du HaZarT relève le défi de lever le voile sur ce phénomène et de le traiter au départ des témoignages des personnes qui en furent victimes. Si ces dernières et leur famille méritent un accompagnement bienveillant et pluridisciplinaire, notre ambition sera surtout de sensibiliser nos spectateur·trice·s à l’ampleur de cette pratique et à ce qu’elle pose en terme de rapports de pouvoir des adultes sur les enfants (et plus particulièrement des hommes adultes vis-à-vis des enfants).

Soutenant l’hypothèse sociologique qui reconnait l’inceste comme fondatrice d’une société inégalitaire, la Compagnie du HaZarT poursuit sa critique sociale en visibilisant ce système de domination. Elle propose un travail émancipatoire qui, par son approche culturelle et théâtrale, vient soutenir un projet de conscientisation citoyenne et de libération de la parole.

Ce projet est en cours de création…